Retour en période d’adolescence où tout se vit avec exagération. Le livre que je vais vous présenter donne de la pêche et divertit pas mal. Il est idéal pour la petite lecture du métro.

Vous pouvez trouver le synopsis dans le BOOK HAUL du mois de septembre.

Mon avis 

Points positifs :

Ann fait une très bonne description de chaque personnage ce qui les rend les personnages très attachants. De plus, nous avons accès au point de vue de chacune d’elles. Les filles sont donc transparentes dans leurs émotions.

Les filles sont très différentes. Chacune a sa propre personnalité. Le fait de les éloigner tout un été ou presque permet à l’écrivaine de diversifier les aventures et les expériences.

Il y a une grande touche d’humanité dans ce roman. L’amitié entre Tibby et une petite fille atteinte de leucémie est très touchante. J’ai un peu pleuré, je l’avoue.

La symbolique donnée à un jean (porté par chaque fille à tour de rôle) démontre une certaine naïveté. C’est un livre qui respire l’innocence !

Points négatifs :

L’auteure passe du coq à l’âne. Dans un seul chapitre, on a le point de vue de Carmen puis celui de Bridget. C’est assez énervant, d’autant plus que certaines scènes sont coupées dès que ça commence à être intéressant. On a envie de sauter des pages pour retrouver Carmen par exemple et continuer la suite.

Il y a un semblant d’amour dans ce roman mais rien d’important. Les histoires d’amour de Bridget et Lena sont courtes et sans grande émotion. J’aurais aimé avoir des frissons et fondre mais non 😦

Je trouve quand même que cette amitié entre filles, profonde et sincère est un peu tirée par les cheveux. J’ai parfois du mal à y croire. Peut-être que c’est juste une question d’âge.

Conclusion :

Il me tarde de commander le deuxième tome. C’est un roman divertissant et à réserver pour le métro 🙂

Publicités