Salut les souriceaux !

Comme vous le savez (ou pas), je participe au Challenge les filles de Mrs Bennet. Je vous invite à y jeter un coup d’œil si vous aimez bien la grande Jane Austen ou tout simplement dévorer des livres 🙂

Pour le mois de septembre, je devais lire un livre dans lequel un homme débarque (et chamboule tout) dans la vie de l’héroïne. J’ai donc opté pour le tome 2 du cercle des canailles : La curiosité est un vilain défaut de Sarah Mclean. Le résumé est disponible ici.

Cependant, je regrette d’avoir commencé par le tome 2. Je croyais que les tomes étaient indépendants mais non. Résultat, je me suis spoilée COMME JAMAIS ! 😦

Mon avis

Points positifs :

Le personnage de Lady Philippa est adorable et fascinant ! C’est une jeune fille qui adore les sciences et les expérimentations. Son rêve ? Etre un homme pour pouvoir aller à l’université et étudier l’horticulture ou l’astronomie. Elle croit dur comme fer à l’égalité homme-femme sans forcément le dire à haute voix. On le voit dans ses gestes (venir dans un environnement peu recommandé aux filles de bonne famille, parler aux hommes sans baisser le regard et se déplacer toujours seule). C’est un peu la féministe (qui fait d’elle une personne bizarre) de l’époque.

Le contexte est bien établi et la société très bien décrite. On retrouve l’aristocratie habituelle de Londres avec ses Ladies et ses Gentlemen, ses règles strictes et ses restrictions. L’univers du jeu est très présent, ce qui nous permet d’approfondir nos connaissances sur l’étiquette observée et les réflexions sur ce genre d’endroit. Aussi, l’auteure nous invite à accompagner Lady Philippa et sa soeur Lady Olivia dans les préparatifs du mariage. Olivia est tout enchantée mais Philippa se pose pas mal de questions sur le coït, l’amour, le désir et la tentation. C’est grâce à ces questionnements qu’elle rencontrera le beau Cross. J’ai beaucoup aimé les dialogues entre ces deux êtres avant le début de la relation et la manière dont ils s’évitent et se cherchent en même temps.

Points négatifs :

J’ai trouvé qu’on tournait un peu en rond à un certain moment. Lady Philippa qui veut faire de Monsieur Cross son associé de recherches (Coït), ne cesse de le solliciter et de réitérer sa demande. Les dialogues sont répétitifs et le NON de ce dernier ralentit l’histoire.

La relation devient pimentée vers la fin du livre. Je m’attendais à un départ rapide étant donné les circonstances. Je suis donc un peu déçue mais la romance est quand même bien présente.

Conclusion :

C’est un livre que j’ai dévoré et qui m’a fait apprécier encore plus la romance historique. Je cours voir mon libraire pour me procurer le premier tome et ainsi découvrir cette magnifique saga.

Publicités