Après avoir dévoré le premier et le deuxième tome, je n’ai pas pu résister à l’avant dernier de la série ! Je l’ai dévoré sans ménagement et c’est avec un grand plaisir que je signe mon retour avec cette chronique.

Titre : Le paria (Le cercle des canailles #3)
Auteur : Sarah MacLean
Éditeur : J’ai Lu pour Elle – Aventures & Passions
Date de parution : 27 août 2014

Synopsis : Accusé du meurtre de sa belle-mère, Mara Lowe, Temple doit renoncer à la haute société et à son titre de duc. Douze ans plus tard, Mara fait sa réapparition et propose un marché à Temple : son absolution aux yeux de la bonne société en échange du paiement des dettes de son frère.

Mon avis :

Je vais avoir du mal à faire cette chronique car j’ai trouvé ce roman parfait. Je ne trouve pas d’autres mots pour décrire ce livre qui m’a fait voler, changer de dimension, sourire et souffrir. Si comme moi, vous aimez la romance historique, ce roman est fait pour vous ! En plus de cela, vous n’aurez pas à lire les précédents tomes si c’est cette histoire qui vous intéresse. Certes, certains personnages réapparaissent mais pas de quoi gêner et gâcher votre plaisir. Néanmoins, je vous conseille de les lire car les personnages sont très attachants et chacun a une personnalité bien dessinée et unique.

Chaque tome s’intéresse à un associé d’une maison de jeu londonienne, réputée pour être la meilleure. Elle est spécialement fréquentée par l’aristocratie, des ducs, marquis ..etc. L’associé de l’Ange est surnommé Temple, car d’après la légende, il est bâti comme un temple (ce qui n’est pas faux). Si vous aimez les hommes musclés, très grands et virils, préparez-vous à succomber au coup de foudre.

Le personnage de Temple n’est pas ennuyeux, il est sûr de lui et ne fait confiance à personne. C’est quelqu’un de torturé et avec un lourd passé. Il passe par différentes phases, ce qui rend le roman addictif. J’ai pris plaisir à découvrir les différentes facettes de Temple !

Une femme fait son apparition, Mara Lowe, sa victime. Pour ne pas vous spoiler, je me contenterai uniquement de vous parler de sa personnalité. C’est une femme qui a du répondant et qui n’a pas peur de Temple. Elle a fait des erreurs dans sa vie qui l’ont conduite à s’exiler et à s’effacer. Pessimiste et noble de cœur, elle a offert à ce roman une ambiance électrique.

L’humour est très présent, la tristesse, les déceptions, l’érotisme aussi. Il y a de tout. Il y a surtout l’Amour (avec un grand A). Passionnés, amoureux, tout le monde se reconnaît dedans.

Pour les points négatifs … Il y en a pas. Ah si, les dialogues sont parfois longs et sans intérêt. C’est rare, mais après 2 pages, c’est bon 😀

Sourisieusement Vôtre,

Souris.

Publicités