Coucou les souriceaux !

Je reviens aujourd’hui pour une nouvelle chronique. Le Flambeur est à l’honneur et mérite d’être chroniqué ! Comme vous le savez, mon genre préféré reste la romance historique, je n’ai eu aucun mal à dévorer ce livre 🙂

Mon avis

Un problème s’est posé avant la lecture de ce tome : J’ai déjà lu le tome 2. J’avais peur des éventuels spoils du tome 2 qui pourraient gâcher ma lecture et donc je l’ai commencé avec une petite appréhension. Heureusement, ma lecture s’est déroulée sans encombres 🙂

La lecture est (très) fluide, les pages défilent et il y a exactement ce qu’il faut dans les dialogues. Cela ne traîne pas et il y a beaucoup d’humour et de répartie.

Certes, quand on lit le résumé, l’histoire paraît banale avec des personnages insipides. N’ayez pas jugements hâtifs, l’évolution des personnages est très intéressante à suivre.

Parlons maintenant des personnages principaux. Nous avons un Michael, noble et riche (avant de tout perdre au jeu). Cet homme est très imbu de lui-même et emmagasine un esprit bien vindicatif. Il veut récupérer ses terres et il est prêt à tout pour y arriver et surtout le faire payer à ses ennemis. Il est décrit comme quelqu’un de beau (comme sur la photo) et d’efféminé..

Pénélope, la femme qui fera baisser les défenses de Michael est prude, vit dans une famille qui ressemble beaucoup aux Bennet. Les fans Jane Austen apprécieront !

La dimension érotique est bien présente. C’est tellement bien écrit qu’on peut sans effort se mettre à la place de Pénélope (ou de Michael). Grâce à ce tome, j’ai découvert les pratiques de l’époque 🙂

Comme je le disais plus haut, la relation entre les deux personnages va évoluer. De meilleurs amis à rien. De rien à mari et femme. La répartie m’a bien fait sourire tout au long de l’histoire et l’amour a manqué de peu de me faire complètement chavirer !

Par rapport aux autres tomes, je le classerai en deuxième position. J’ai hâte de lire le 4ème ! Je lui donne sans hésitation un 4/5 (Le -1 c’est parce que j’aurais voulu qu’il dure plus longtemps).

Publicités