Salut les souriceaux !

On se retrouve pour une nouvelle chronique ! Cette fois-ci, j’ai décidé de continuer ma saga Rome et ainsi, mieux cerner l’histoire de cet empire. Qui d’autre que Kate Quinn pour aborder ce sujet ? 🙂

couv34043805

Titre original : Daughters of Rome (2011)

Titre français : Les Héritières de Rome

Auteur(e) : Kate Quinn

Editeur : Editions Pocket

Nombre de pages : 441 pages

Synopsis :

Elégante et ambitieuse, Cornelia, l’aînée de la famille, incarne la parfaite épouse romaine. Lorsque l’empereur Galba choisit son mari pour héritier, elle se voit déjà impératrice. Sa sœur, Marcella, se passionne pour l’histoire et consacre ses journées à l’écriture. Lollia, leur cousine, se marie et se remarie au gré des valses du pouvoir, garantissant ainsi la sécurité des siens et s’assurant les faveurs des puissants. Sa petite sœur, Diana, n’a quant à elle d’yeux que pour les chevaux et les courses de chars. Mais un coup d’Etat meurtrier bouleverse leurs vies : Cornelia voit ses rêves brisés, tandis que Lollia devient la première dame de l’Empire ; Diana se renferme encore plus, au contraire de Marcella, qui se découvre un goût pour l’intrigue. Dorénavant, il n’est plus question pour elle d’observer l’histoire en marche, mais d’y participer, pour le meilleur et pour le pire. Mais, à la fin, il ne peut y avoir qu’un empereur… et une seule impératrice. Les quatre cousines l’apprendront à leurs dépens.

Mon avis :

as-coeur-bal J’ai découvert dans ce roman « L’année des 4 empreurs ». Je ne connaissais pas du tout ce fait dans l’histoire de Rome. C’est très bien raconté. L’auteure va directement à l’essentiel. Aussi, nous en savons plus sur les lois et les pratiques de l’époque. Les convenances et l’hypocrisie des patriciens est aussi bien mise en avant. La dimension historique est donc très présente dans le livre et fidèle à la réalité.

as-coeur-bal Féministe dans l’âme, j’ai été très heureuse de voir l’auteure dresser le portait de Diane, une jeune fille qui n’a d’yeux que pour les chevaux et les courses de chars. Elle n’a pas peur de se salir ou de se faire remarquer par cette société très axée sur les apparences. Je ne vous en dit pas plus 😉

220px-broken_heart-svg Kate Quinn offre dans ce roman une incroyable galerie de personnages hauts en couleurs. C’est déconcertant … Je ne savais plus où donner de la tête. Tout le monde parlait et agissait en même temps. Je n’ai pas réussi à retenir certains noms tellement ça partait dans tous les sens. Non seulement, il y a 4 cousines qui se disputent souvent, mais en plus de ça, chacune a ses prétendants ou son mari. Il y a aussi les 4 empereurs et pas mal de personnages secondaires !

as-coeur-bal L’écriture de l’auteure reste très fluide et nous fait découvrir en 400 pages toutes les machinations et manipulations que les Césars ont subi. On ne s’ennuie pas !

En conclusion, j’ai beaucoup aimé ce livre malgré la pagaille qui y règne. Un 4/5 !

 

 

 

Publicités